• VariĂ©tĂ©s robustes
  • Surprises
  • Multitalents
  • MĂ©limĂ©lo
  • Fruits

Une cerise blanche aux atouts multiples

Comme l’évoque la cĂ©lĂšbre comptine, il existe des cerises rouges, noires et jaunes («gibeligĂ€li» en suisse allemand). Une reprĂ©sentante de cette derniĂšre catĂ©gorie de cerises presque blanches est la variĂ©tĂ© ‘Weisse Traubenkirsche’. Elle vous sĂ©duira par ses propriĂ©tĂ©s inattendues.

Cerises jaunes suspendues Ă  une branche

En 1995, elle a Ă©tĂ© redĂ©couverte en Suisse centrale, lorsque la ConfĂ©dĂ©ration a rĂ©alisĂ© un inventaire des variĂ©tĂ©s de cerises. Depuis lors, elle se trouve Ă©galement sous la protection de ProSpecieRara. La chair et la peau sont de couleur blanc-jaune, l’arĂŽme est sucrĂ©, doux et dĂ©licat. Par ailleurs, cette variĂ©tĂ© mĂ»rit tardivement. Nous ne connaissons que trois sites sur lesquels pousse encore cette variĂ©tĂ©. Il est donc grand temps de donner un coup de pouce Ă  cette beautĂ© au teint si clair, car elle offre entre autres un prĂ©cieux avantage !

Cerises jaunes sur pendantes devant des feuilles
Ces derniĂšres annĂ©es, la drosophile du cerisier a causĂ© des dĂ©gĂąts importants et rĂ©pĂ©tĂ©s. Les variĂ©tĂ©s de cerises blanches sont ici avantagĂ©es, car elles sont en gĂ©nĂ©ral moins attaquĂ©es par la drosophile du cerisier. Les femelles prĂ©fĂšrent en effet les fruits rouges ou noirs lors de la ponte des Ɠufs.

DĂ©jouer la drosophile du cerisier

Depuis que la drosophile du cerisier fait des ravages, ce sont surtout les variĂ©tĂ©s de cerises tardives qui sont impactĂ©es. En effet, plus la saison des cerises est longue, plus les drosophiles se dĂ©veloppent, plus les fruits sont attaquĂ©s et deviennent impropres Ă  la consommation. Mais les variĂ©tĂ©s blanches sont en gĂ©nĂ©ral moins attaquĂ©es, car les drosophiles femelles prĂ©fĂšrent manifestement les fruits rouges et noirs pour pondre leurs Ɠufs, comme l’ont montrĂ© des Ă©tudes Ă  ce sujet. C’est donc lĂ  que notre ‘Weisse Traubenkirsche’ fait toute la diffĂ©rence.

Taille d’étĂ© des cerisiers

Saviez-vous qu’il est prĂ©fĂ©rable de tailler les cerisiers en Ă©tĂ©? Il est mĂȘme possible de combiner la taille et la rĂ©colte. Normalement, l’hiver est la pĂ©riode idĂ©ale pour tailler les arbres fruitiers, lorsqu’ils sont en repos de vĂ©gĂ©tation. Mais en Ă©tĂ©, les plaies de taille se cicatrisent plus rapidement et prĂ©sentent moins de risques d’infection par les agents pathogĂšnes. Les cerisiers sont relativement sensibles Ă  ces derniers et il est donc judicieux de les tailler en Ă©tĂ©. Mon conseil: DĂšs que les cerises sont mĂ»res et prĂȘtes Ă  ĂȘtre rĂ©coltĂ©es, il suffit de couper les branches qui doivent ĂȘtre Ă©liminĂ©es. Les fruits peuvent ensuite ĂȘtre rĂ©coltĂ©s au sol, tranquillement et sans avoir Ă  grimper trop haut dans l’arbre.

Bien sĂ»r, les plaies de taille des pommiers et des poiriers se cicatriseraient aussi plus rapidement en Ă©tĂ© qu’en hiver. Cette taille en vert se fait en partie chez les professionnels. Mais la taille d’hiver prĂ©sente nĂ©anmoins l’avantage d’une meilleure visibilitĂ©. La structure de l’arbre est parfaitement lisible, lorsque celui-ci est dĂ©pourvu de feuilles, ce qui facilite considĂ©rablement les travaux de taille.

Cerisier avant la taille d'été (Illustration: Archehof Neuhof)
Cerisier aprÚs la taille d'été. (Illustration: Archehof Neuhof)
La taille d’étĂ© permet de combiner la rĂ©colte et la taille des arbres. (Illustration: Archehof Neuhof)

Autres contributions