• Plaisirs des papilles
  • Baies

La fraise 'W√§denswil 6' ‚Äď un patrimoine culturel suisse

Elle a longtemps été LA fraise de jardin suisse par excellence. Mais aujourd'hui encore, elle peut convaincre par ses qualités.

Deux fraises couchées sur une feuille
¬© Markus Zuber, K√ľttigen

'W√§denswil 6', un nom qui n'est pas vraiment accueillant, plut√īt suisse et bureaucratique... Comme il le laisse supposer, les vari√©t√©s W√§denswil 1-5 ont √©galement √©t√© cr√©√©es auparavant. Deux d'entre elles sont des vari√©t√©s pr√©curseurs avec lesquelles notre 'W√§denswil 6' a √©t√© cr√©√©e en 1954 par la station de recherche de W√§denswil en croisant d'autres vari√©t√©s. Seul le num√©ro 6 des 9 s√©lections de la s√©rie de W√§denswil a √©t√© largement diffus√© et compte encore aujourd'hui parmi les classiques du jardin familial. Ce n'est pas √©tonnant, car elle est tr√®s aromatique, d'un rouge profond, avec une chair tendre et relativement facile √† cultiver. La forme du fruit varie de la forme d'un cŇďur √† la forme arrondie, mais en y regardant de plus pr√®s, nous trouvons un trait caract√©ristique : √† la base du fruit, sous les s√©pales, se trouve une large "zone sans noisettes". Il s'agit donc d'une zone exempte de graines enfonc√©es dans la peau des baies.

Fraise m√Ľre accroch√©e √† une plante
En raison de sa chair molle, la 'Wädenswil 6' n'est guère transportable et ne se trouve pas dans le commerce. Elle est idéale pour le jardin familial.

La fraise parfaite pour le jardin familial

Lorsque ProSpecieRara a r√©alis√© un inventaire des vari√©t√©s de baies au d√©but de ce mill√©naire sur mandat de la Conf√©d√©ration, la 'W√§denswil 6' a √©t√© de loin la plus envoy√©e. Mais elle a disparu du march√© des fruits frais, si tant est qu'elle ait jamais √©t√© commercialis√©e. En effet, sa chair est trop molle pour que le fruit reste intact jusqu'au magasin. C'est pourquoi cette vari√©t√© est d'autant plus attrayante pour le jardin familial, o√Ļ la distance de transport n'est, dans le meilleur des cas, que d'une longueur de bras. C'est alors que son ar√īme floral et √©pic√©, qui rappelle celui des fraises des bois, prend tout son sens. Gr√Ęce √† sa chair d'un rouge profond, elle convient √©galement parfaitement √† la transformation et conf√®re √† la confiture ou √† la pur√©e une couleur attrayante de fraise.

La diversité est synonyme de sécurité

Par rapport à d'autres espèces de baies, le nombre de nouvelles variétés de fraises mises sur le marché est supérieur à la moyenne. D'une part, parce que les fraises représentent le plus grand volume de marché des petits fruits et que l'incitation économique est la plus forte. D'autre part, parce que la durée de génération de cette espèce est plus courte que celle des baies arbustives classiques comme les framboises ou les groseilles. Après un croisement, il ne faut qu'un an pour que les graines donnent des plantes productives.

La diversité ne réjouit pas seulement les yeux et le palais, elle est aussi synonyme de sécurité.

L'une des raisons pour lesquelles il faut sans cesse de nouvelles variétés, ce sont les agents pathogènes tels que les virus et les champignons qui rendent la vie difficile aux fraises. La culture est une course permanente entre l'homme et les organismes nuisibles. Si une nouvelle variété s'en sort bien avec les agents pathogènes actuels du mildiou, ce n'est souvent qu'une question de temps avant que ces agents pathogènes ne s'adaptent ou que de nouveaux organismes nuisibles étrangers ne soient introduits. La probabilité d'une adaptation des agents pathogènes résidents est plus grande lorsque les fraises sont cultivées sur de grandes surfaces et que l'agent pathogène peut se multiplier en grand nombre. C'est pourquoi il est également recommandé de cultiver le plus grand nombre possible de cultures différentes.

Autres contributions